B / Déroulement de la procédure de conciliation

B3 signature accord

B1 : La confidentialité

Il s’agit véritablement de sauver votre activité professionnelle de la faillite lorsque vous commencez à rencontrer des difficultés économiques importantes, quelle puisse en être la cause.

Une fois en conciliation, votre entreprise, votre commerce, votre activité professionnelle sera en mesure de négocier avec ses créanciers, dans un cadre légal et protégé, mais aussi confidentiel.

Pourquoi cette confidentialité ?

La confidentialité permet à l’entreprise et à ses créanciers de négocier dans un cadre sécurisé sans la mauvaise publicité d’une faillite, où clients, partenaires, fournisseurs et autres banquiers s’enfuient généralement aussi vite qu’ils le peuvent.

En Conciliation, il est donc possible de n’informer que certains créanciers avec lesquels l’entreprise souhaite trouver un accord sans pour autant informer l’ensemble des partenaires de l’entreprise.

C’est une différence essentielle avec le redressement judiciaire ou l’ensemble des interlocuteurs de l’entreprise est informé de la situation de celle-ci et, généralement, prend peur.

En conciliation, il est possible par exemple de négocier avec les créanciers institutionnels de l’entreprise (Trésor Public, Urssaf, Congés payés, Caisse de retraite, etc, par ex …) sans que les banques, les principaux fournisseurs ou clients ne soient informés des difficultés de l’entreprise.

Il s’agit en fait d’un sauvetage en douceur de l’entreprise et en totale discrétion.
Parce que tous les professionnels des entreprises en difficultés savent très bien que la confidentialité est une véritable arme au service du sauvetage de l’entreprise.

 

RETOUR - SUITE

 

Accueil | La conciliation :  début - déroulement - fins | Contact | Mentions légales